L’appel de l’or
Un fonds or et argent, véritablement différencié, combinant l’exposition en lingots et les actions minières.
Dynamique et différencié
Le fonds Jupiter Gold and Silver géré par le très expérimenté Ned Naylor-Leyland, mélange des fonds or et argent physique cotés en bourse d’or et des actions exposées au secteur Or et d’argent. L’équipe équilibre les pondérations entre lingots d’or et d’argent et les actions en fonction des conditions de marché.

En optant pour des fonds de lingots d’or et d’argent plutôt que sur les ETF, M. Naylor-Leyland met l’accent sur ce qu’il considère comme une pratique de conservation « de premier ordre ». En adoptant une telle pratique, le contenu des fonds d’investissement peut servir de plateforme physique sécurisée pour la composante actions minières.

L’argent, tant sous forme de lingots que d’actions de mines d’argent, est ajouté au portefeuille afin de générer un alpha supplémentaire.
Aiming to add value through active management as market conditions evolve
Viser l’or
La philosophie dominante du fonds est de fournir aux investisseurs l’accès à une classe d’actifs qui est perçue comme un investissement sûr, ainsi que d’offrir une proposition de valeur à moyen et long terme. Pour ce faire, il combine l’or et l’argent physique avec les caractéristiques d’endettement opérationnel des sociétés minières.
Venus pour gagner
Le fonds détient entre 30 et 50 actions, y compris des fonds de lingots cotés qui constituent l’exposition du fonds au métal physique. L’équipe y voit un équilibre optimal entre la diversification du risque d’une part et la conviction d’autre part. La plupart des participations dans le secteur minier représentent généralement entre 2 et 4 % de la valeur totale du fonds, avec des pondérations plus importantes (jusqu’à 10 %) dans la composante plus liquide que sont les lingots.
Processus de financement
Le processus d’investissement de l’équipe est de nature dynamique et flexible. Le mélange entre lingots et actions en or et en argent fait partie intégrante du processus d’allocation. L’équipe part d’un « scénario de base » ou neutre pour décider de la répartition des actifs. Le fonds reçoit un signal d’impulsion qui déclenche un changement dans le modèle d’allocation d’actifs pour adopter une position soit haussière, soit défensive.
Pourquoi est-ce le bon moment pour se placer sur l’or et à l’argent?
  • Inflation Permet d’être exposé à des actifs ayant le potentiel de performer dans un environnement plus inflationniste. Ceci avant qu’une forte hausse de l’inflation ne se produise (qui intervient généralement sans prévenir).
 
  • L’incertitude politique En cette époque d’incertitude politique, l’or est une monnaie « apolitique ». Le dollar américain est très politisé et son rôle privilégié dans le système financier mondial est de plus en plus remis en question. L’or est la seule monnaie apolitique, en ce sens qu’il n’est pas émis par une banque centrale. Certains pays, dont la Chine, cherchent à remplir le rôle joué historiquement par le dollar, pour acheter par exemple du pétrole. Si cette tendance se poursuit, l’importance du rôle de l’or pourrait s’accroître considérablement.
 
  • Diversification L’exposition aux actions argent et aux minières offre un potentiel de rendement supérieur, car ces actifs augmentent et diminuent généralement plus que le prix de l’or lui-même. L’effet de « l’impulsion » fournie par ces actifs sur le prix de l’or lui-même dans un marché en hausse signifie qu’une allocation relativement faible au fonds peut potentiellement offrir des avantages de diversification de portefeuille similaires à une plus grande participation dans un ETF (par exemple) qui est conçu simplement pour suivre le prix « au comptant » des lingots d’or sur les marchés internationaux.
 
  • Banques centrales Les banques centrales ont évoqué la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt et de la suppression des mesures de relance monétaire qu’elles ont injectées dans le système financier après la crise, mais jusqu’à présent, les hausses et la suppression des mesures de relance ont été modestes. En raison de l’incertitude des marchés, la situation pourrait même s’inverser. Nous pensons que l’or pourrait bénéficier d’un tel environnement.

    Un grand nombre des plus grandes banques centrales du monde allouent une proportion importante – voire la majorité – de leurs réserves totales en or, notamment la Réserve fédérale américaine (74 %), la Bundesbank allemande (69 %), la Banca d’Italia (65 %), la Banque de France (61 %) et la Banque d’Angleterre (8 %).
La gestion des risques est essentielle

Le gestionnaire considère le risque à la fois d’un point de vue top-down et bottom-up. Les taux de change en vigueur dans les juridictions minières par rapport aux prix de vente de l’or et de l’argent en dollars américains sont une autre considération importante du point de vue du contrôle des risques.

En ce qui concerne les actions minières, le fonds vise à obtenir un biais de qualité en termes de finances des entreprises, de viabilité des projets, d’équipes de gestion et de potentiel de croissance. Bien que cela réduise l’univers d’investissement, la pondération en lingots du portefeuille atténue de manière générale. L’équipe adopte des barrières à l’entrée relativement élevées lorsqu’elle examine le risque géopolitique, car elle considère que les investissements dans l’or et l’argent sont principalement perçus comme des valeurs refuges. L’équipe applique également un filtre de stress spécifique pour identifier à l’avance les problèmes de financement potentiels, car le secteur est relativement capitalistique.

The operating environment

Informations importantes

  • Risque d’investissement – rien ne garantit que le Compartiment atteindra son objectif. Une perte en capital équivalente à la totalité ou à une partie du montant investi peut se produire.
  • Risque de concentration sectorielle – les investissements du Compartiment sont concentrés sur des sociétés actives dans le secteur des ressources naturelles et le Compartiment peut être soumis à un niveau de risque et de volatilité plus élevé qu’un Compartiment suivant une stratégie plus diversifiée. L’argent surperforme généralement l’or dans un environnement de hausse du cours de l’or et sous-performe généralement l’or lorsque ce secteur suscite moins d’optimisme.
  • Risque lié à la stratégie – Le Compartiments investissant dans d’autres organismes de placement collectif, qui investissent eux-mêmes dans des actifs tels qu’obligations, actions de sociétés, liquidités et devises, il sera lui-même soumis aux risques collectifs de ces autres fonds. Ce risque peut inclure le risque lié aux marchés émergents et le risque lié aux petites sociétés.
  • Risque lié aux actions (titres de participation) de sociétés – la valeur des actions de sociétés et des investissements similaires peut évoluer à la baisse comme à la hausse en fonction de la performance des sociétés individuelles et peut être influencée par les mouvements sur le marché des valeurs mobilières et la situation générale du marché. D’autres facteurs liés à l’actualité politique, économique, aux résultats des entreprises et autres évènements liés à leurs activités peuvent avoir une influence.
  • Risque de concentration (nombre d’investissements) – le Compartiment peut détenir un plus petit nombre d’investissements à certains moments et, par conséquent, la baisse de valeur d’un investissement peut avoir plus d’impact sur la valeur du Compartiment que s’il détenait un plus grand nombre d’investissements.
  • Risque lié aux petites sociétés – les petites sociétés sont soumises à un risque plus élevé et présentent un potentiel de récompense plus élevé. Les investissements peuvent être volatils ou difficiles à acheter ou à vendre.
  • Risque de liquidité – certains investissements peuvent devenir difficiles à valoriser ou à vendre à un moment ou à un prix souhaité. Dans des circonstances extrêmes, la capacité du Compartiment à répondre aux demandes de rachat peut s’en trouver affectée.
  • Risque de change – le Compartiment peut être exposé à différentes devises. La valeur de vos actions peut varier à la hausse ou à la baisse en raison des fluctuations des taux de change.
  • Risque lié aux instruments dérivés – le Compartiment recourt à des instruments dérivés pour générer des revenus et/ou réduire les frais et le risque global du Compartiment. Le recours aux instruments dérivés peut comporter un niveau de risque plus élevé. Une fluctuation faible du prix d’un investissement sous-jacent peut entraîner une variation disproportionnée du prix de l’instrument dérivé. Les instruments dérivés comportent également un risque de contrepartie dans la mesure où les institutions agissant en qualité de contrepartie aux dérivés sont susceptibles de ne pas respecter leurs obligations contractuelles.

 

Pour une explication plus détaillée des risques, veuillez vous reporter à la section « Facteurs de risque » du prospectus.

Le Prospectus et le Document d’informations clés pour l’investisseur (DICI) sont disponibles gratuitement en anglais et dans les autres langues requises par la législation locale en vigueur dans notre bibliothèque de documents . Une synthèse des droits des investisseurs en anglais est disponible ici ou dans la bibliothèque de documents . La Société de gestion peut mettre fin aux contrats de marketing.

Rencontrer l'équipe

À propos du gestionnaire de fonds
Ned a rejoint la société en provenance de Merian Global Investors et gère le Jupiter Gold & Silver Fund. Il a près de deux décennies d’expérience dans l’investissement dans les métaux précieux, ayant fondé un fonds monétaire dédié aux métaux en 2009 chez Quilter Cheviot. Ned a commencé sa carrière chez Smith & Williamson et a obtenu une licence (avec mention) en espagnol à l’université de Bristol en 1998.