L’absence de direction sur les marchés cette année a rendu la gestion de portefeuille extrêmement complexe, avec l’émergence de multiples thèmes d’investissement à un rythme hebdomadaire, voire quotidien. Sans surprise, de nombreux investisseurs se sont positionnés de manière défensive.

Un marché du travail solide et une inflation plus persistante que prévu suggèrent que les taux pourraient rester élevés plus longtemps, et les perspectives de croissance économique mondiale sont, au mieux, incertaines. Cependant, nous nous approchons probablement de la fin du cycle exceptionnel de resserrement des taux, et même une croissance modérée peut soutenir les marchés boursiers en 2024.

L’environnement macroéconomique est désormais bien différent du contexte favorable observé dans les années qui ont suivi la crise financière mondiale, ce qui a permis à la fois aux actions et aux obligations de progresser. L’année à venir pourrait connaître davantage de volatilité et de dispersion des rendements, ce qui est avantageux pour les gérants de fonds actifs offrant des opportunités pour exploiter les inefficiences du marché afin de générer de l’alpha.

Bien que la recherche fondamentale maintienne son importance dans le processus de sélection d’actifs, une compréhension approfondie du contexte global permettra de peaufiner les portefeuilles à forte conviction afin d’accroître la rentabilité.

Nous identifions des opportunités d’investissement dans des domaines spécifiques indépendamment du contexte macroéconomique, et soutiendrions que rester en marge n’est pas la position optimale pour les investisseurs.

D’un point de vue purement de la valorisation, nous observons un monde divergent, ce qui pourrait être avantageux pour les investisseurs value ou les approches systématiques. Les actions américaines sont chères, et ce marché est dominé par les sept géants de la technologie, appelés les « Magnificent Seven », comprenant des entreprises telles qu’Apple, Alphabet et Microsoft. Est-ce le moment où les actions américaines de petite et moyenne capitalisation vont surperformer ?

L’Europe, quant à elle, présente des niveaux de valorisation historiquement bas et abrite des entreprises mondiales qui sont exposées à d’importantes opportunités de croissance séculaire. Celles-ci incluent la demande croissante en puissance informatique et en semi-conducteurs, la transition vers les énergies propres, la biotechnologie, ainsi que l’essor de la richesse des consommateurs et des produits de luxe.

La reprise économique de la Chine après la pandémie de Covid a été jusqu’à présent décevante, mais elle pourrait offrir des opportunités spécialisées. Le Japon et l’Inde ont affiché de bonnes performances en 2023 et pourraient continuer à progresser. Les actions britanniques sont actuellement très abordables du point de vue historique, bien que ce marché abrite également des entreprises de renommée mondiale qui dépendent davantage des marchés étrangers que du marché intérieur.

Des élections générales auront lieu en 2024 aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Mexique, à Taiwan, entre autres, et pourraient entraîner des changements politiques et des périodes de volatilité sur les marchés. Les tensions géopolitiques demeurent un risque continu, ce qui signifie que le thème de la « relocalisation » des chaînes d’approvisionnement vers des pays considérés comme des alliés se poursuivra. Les économies des marchés émergents tels que le Mexique, la région de l’ASEAN et l’Inde pourraient en bénéficier. Nous avons de nombreuses raisons d’être optimistes quant à l’investissement en actions en 2024 et croyons que nous entrons dans un environnement où la gestion active de fonds, basée sur des convictions fortes, prouvera une fois de plus sa pertinence et son importance dans l’industrie.
« The value of active minds » – la pensée indépendante

L’une des principales caractéristiques de l’approche de Jupiter en matière d’investissement est que nous évitons d’adopter un point de vue interne, préférant permettre à nos gestionnaires de fonds spécialisés de formuler leurs propres opinions sur leur catégorie d’actifs. Par conséquent, il convient de noter que toutes les opinions exprimées – y compris sur les questions liées aux considérations environnementales, sociales et de gouvernance – sont  celles de l’auteur ou des auteurs et peuvent différer des opinions exprimées par d’autres professionnels de l’investissement de Jupiter.

Information importante